Cardiologie invasive et interventionnelle

 

Il s'agit d'examens et d'interventions réalisés dans des hôpitaux spécialement équipés de salle de cathétérisme cardiaque. Le cathétérisme cardiaque est défini comme un examen utilisant des cathéters (petits tuyaux très fins et très flexibles) qui permettent de mesurer la pression dans les cavités du coeurs, dans les artères et les veines et en particulier autour du coeur et ils sont également utilisés pour injecter un produit de contraste (sorte de colorant) comme celui utilisé pour les scanners afin de bien visualiser les artères et le coeur dans certaines conditions d'examens. Ces examens et ces interventions sont réalisés sous anesthésie locale et sont indolores.

 

CARDIOLOGIE INVASIVE

 

  • ​Coronarographies pour imagerie invasive des artères coronaires et pour la recherche de cardiopathies congénitales.

 

  • Cathétérismes cardiaques pour mesures invasives précises dans la circulation y compris des mesures de pression dans la criculation pulmonaire pour la recherche d'hypertensions pulmonaires et de cardiopathies congénitales et pour l'évaluation précise de valvulopathies.

 

 

CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

 

Pour des interventions coronariennes et des interventions structurelles du coeur

 

A la suite d'une coronarographie ou d'un cathétérisme cardiaque il est possible d'interventir immédiatement pour déboucher une artère coronaire et implanter un stent (petit ressort métallique) dans une artère coronaire rétrécie ou bouchée, sous anesthésie locale.

Les coronarographies et les interventions coronariennes sont le plus souvent réalisées par l'artère radiale (c'est-à-dire l'artère qui passe par le poignet) pour diminuer le risque de saignement local (hématome) et ceci permet au patient de se lever rapidement après l'examen et l'intervention.

 

Stent:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est également possible de réparer ou remplacer des valves cardiaques par ce type de procédure, toujours sous anesthésie locale. Il est finalement aussi possible de ferner des orifices anormaux dans le coeur avec des prothèses dédiées, toujours par ce même type d'intervention sous anesthésie locale en passant par une artère veine comme l'artère ou la veine fémorale.