Echocardiographies

 

Echocardiographie transthoracique

 

L’échographie transthoracique est un examen utilisé pour étudier la morphologie et la fonction du muscle cardiaque, des valves et des 4 cavités qui constituent le coeur. C’est un examen incontournable chez un patient atteint d’une anomalie cardiaque, car il contribue à rechercher la cause d'une anomalie et à en évaluer la sévérité. C’est un examen souvent demandé pour savoir si certains symptômes (douleur, essoufflement, malaise…) ou signes cliniques (essouflement, gonflements des chevilles…) sont en rapport avec une atteinte cardiaque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Echocardiographie transoesophagienne

 

L’échographie transoesophagienne est utile pour évaluer des anomalies structurelles plus complexes et plus rares au niveau du coeur qui sont responsables de problèmes cardiocirculatoires mais parfois aussi de problèmes neurologiques.

Cette examen est réalisé dans des situations beaucoup plus excetionnelles.

Il est réalisé à jeûn sous anesthésie locale et éventuellement sédation légère pour permettre d'examiner le coeur depuis l'oesophage et l'estomac.

 

Avant l’examen

 

-   Vous ne devez plus manger ni boire au moins 4 heures avant l’examen.

-   Si vous devez prendre des médicaments, vous avez l’autorisation de les prendre avec

     un peu d’eau uniquement.

-   Signalez au médecin responsable de l’examen si vous avez des problèmes de

    déglutition, des allergies à des médicaments, de l’asthme ou tout autres problèmes

    que vous jugez importants.

 

 

 

Réalisation pratique

 

L’examen consiste en l’introduction dans l’oesophage d’une sonde souple sous

anesthésie locale de la gorge. Les médicaments éventuellement nécessaires pendant

l’examen, tels qu’un sédatif, seront directement injectés dans une veine de l’avant-bras

au moyen d’une petite canule placée avant l’examen. Un sédatif de courte durée

d’action vous sera proposé pour faciliter la procédure. La durée de l’examen est

d’environ 15 à 20 minutes.

 

 

 

Effets secondaires possibles

 

L’introduction de la sonde peut, dans de rares cas, avoir des effets secondaires bénins

tels que petites lésions de la muqueuse du pharynx ou de l’oesophage, spasmes du

larynx ou troubles du rythme cardiaque disparaissant spontanément. D’autres complications

plus sérieuses sont extrêmement rares (1 examen sur 10 000).

 

 

 

Après l’examen

 

-   Vous resterez sous surveillance au centre de cardiologie pour une courte durée (environ 1 heure).

-   Lorsque vous aurez complètement retrouvé la sensation de la déglutition, vous pourrez

    boire et manger.

-   Vous devez éviter de conduire un véhicule ou d’exercer une quelconque activité

    nécessitant une vigilance particulière pendant les 8 heures suivant la fin de l’examen.

-   De même, vous n’êtes pas habilité à signer tous documents ou contrats à valeur

    juridique durant les 24 heures qui suivent l’examen.

 

 

 

 

 

Echocardiographie d'effort ou de stress pharmacologique

 

Il s'agit d'un examen qui permet de rechercher des rétrécissements sur les artères du coeur (artères coronaires) par une technique d'imagerie pendant un effort physique.

Cet examen peut également être réalisé sous "stress" pharmacologique permettant ainsi de reproduire l'équivalent d'un effort physique par la perfusion d'un médicament qui accélère le coeur. Ceci permet de rechercher une maladie des artères coronaires sans faire d'effort pour les personnes qui souffrent de douleurs ou d'un handicap qui les empêche d'effectuer un effort physique.

 

Réalisation pratique

 

Les images échocardiographiques sont enregistrées avant, pendant et après un stress

effectué sur une bicyclette, un tapis roulant ou induit par une perfusion de dobutamine.

Dans ce cas, une fine aiguille est introduite dans une veine de votre bras avant le début

de l’examen pour permettre la perfusion de dobutamine pendant 5 à 20 min. La

dobutamine est un médicament qui stimule la contraction du muscle cardiaque;

progressivement, le coeur bat plus fort et plus vite comme lors d’un effort physique.

Si la fréquence cardiaque n’augmente pas suffisamment, le médecin pourra utiliser

de petites doses d’atropine pour compléter le test.

L’examen dure environ 60 min, y compris la préparation et la mise en place d’un ECG.

Vous n’avez pas besoin d’être à jeun. Votre médecin vous indiquera à l’avance si vous

devez interrompre certains de vos médicaments avant le test.

 

Effets secondaires possibles

 

En cas d’échocardiographie à l’effort, le risque correspond à celui d’un test d’effort

normal. En cas de perfusion de dobutamine, les effets secondaires les plus fréquents

sont des fourmillements au niveau de la tête et des mains, des forts battements du coeur,

un besoin d’uriner et parfois une pression dans la tête ou sur la poitrine. Le test à

la dobutamine peut également reproduire les douleurs dans la poitrine qui vous

ont amené à consulter votre médecin. Les nausées et vomissements sont rares et

les troubles sévères du rythme cardiaque encore plus rares. A la fin de l’effort, il arrive

qu’un antidote soit injecté pour diminuer rapidement les effets de la dobutamine.